Connexion
22/02/2018 - Egora.fr

NutriNet-Santé dans la presse : La consommation d'aliments ultra-transformés augmente le risque de cancer

Les aliments ultra-transformés (par exemple, les sachets de pain industriel ou de biscuits ou les confiseries, les desserts industriels, les boissons sucrées et les sodas, les boulettes de viande, les nuggets et les autres produits à base de viande reconstitués, transformés avec addition de conservateurs autres que le sel comme les nitrites, ainis que les soupes et pâtes prêtes à l'emploi, les plats préparés) sont définis en opposition aux autres groupes d'aliments non transformés ou transformés de manière minimale (produits frais, congelés, pasteurisés ou fermentés...) et aux aliments peu transformés (conserves de légumes, fruits secs, viandes ou charcuteries conservées uniquement par salage, fromages, pain frais...).

Les aliments ultra-transformés sont souvent caractérisés par une qualité nutritionnelle inférieure et la présence d'additifs alimentaires et de substances issues de l'emballage en contact avec les aliments et de composés formés au cours de la production et du stockage.

Si quelques études ont analysé les liens entre les aliments ultra-transformés et la dyslipidémie qui semble plus fréquente ainsi que les risques supérieurs de surpoids, d'obésité et d'hypertension, on ne dispose pas de données sur les liens entre alimentation ultra-transformée et le cancer...

Consulter l'article en ligne

A voir aussi : Le communiqué de presse Inserm, les articles de VOA AfriqueOuest-franceSciences et AvenirFutura-sciencesRedAction.mediaNessma.tv