Connexion
Obésité et migraine : modulation de l’effet par le genre et le stress perçu
Neuroepidemiology. 2018 51(1-2):25-32
Andreeva VA, Fezeu LK, Hercberg S, Galan P.

Contexte : L’association entre obésité et migraine est établie ; cependant, on ne sait pas si cette association varie en fonction du stress ressenti chez les hommes et chez les femmes. 

Méthodes : Cette étude transversale a été réalisée grâce aux données de l’e-cohorte française NutriNet-Santé qui inclut des individus de la population générale. Les données anthropométriques et celles sur la migraine ont été collectées via des questionnaires auto-administrés (2013-2016). La migraine a été définie en utilisant des critères établis. Le stress ressenti a été évalué avec l’échelle « Cohen’s Perceived Stress-10 ». Les associations ont été estimées via des modèles de régression logistique polynomiale multivariée stratifiée sur le sexe et le stress. 

Résultats : Parmi les 32 835 participants avec des données complètes (75 % de femmes ; âge moyen = 51,9 ± 13,8 ans), 34 % ont déclaré ne pas avoir de maux de tête, 44 % des maux de tête sans migraine et 22 % des migraines avec ou sans aura au moins une fois dans sa vie. Dans ces groupes, l’obésité était présente à respectivement 8,6, 9,9 et 11,6 %. Le stress était un modulateur significatif de l’association obésité-migraine uniquement chez les femmes. Le plus significatif des odds ratio (aOR) pour l’obésité et la migraine a été observé chez les femmes avec un stress élevé (aOR 1,61, IC 95 % 1,35-1,91).  

Conclusions : Nous avons observé des associations sexe et stress dépendantes entre l’obésité et la migraine dans un large échantillon hétérogène d’adultes. Ces résultats mettent en évidence la nécessité de stratégies fondées sur des preuves pour la perte de poids et la réduction du stress chez les femmes migraineuses.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29843127
 


Publications