Connexion
Associations différentielles entre marche et cyclisme et le poids corporel, l’adiposité corporelle et la répartition de la masse grasse - le projet ACTI-Cités
Obes Facts. 2018 11(3):221-231
Menai M, Charreire H, Galan P, Simon C, Nazare JA, Perchoux C, Weber C, Enaux C, Hercberg S, Fezeu L, Oppert JM.

Contexte : Les recherches sur les associations entre la marche et le cyclisme et les phénotypes liés à l’obésité sont de plus en plus nombreuses mais elles reposent pour la plupart sur l’utilisation de l’IMC. L’objectif de cette étude était d’analyser les associations entre marche et cyclisme estimés indépendamment et plusieurs indicateurs d’obésité chez des adultes français.

Méthodes : Chez 12776 participants adultes (71,3 % de femmes) de l’étude de cohorte sur internet NutriNet-Santé,  nous avons évalué par auto-déclaration le temps passé à la marche et au cyclisme (déplacement, courses et loisir) au cours du dernier mois. Les mesures liées à la corpulence ont été collectées à l’occasion d’une consultation clinique (poids, taille, tour de taille et pourcentage de masse grasse par bioimpédancemétrie).  

Résultats : Dans les analyses ne tenant pas compte des autres types d’activité physique (ménage, loisir), marcher plus de 2,5 h/semaine était associé chez les femmes à un poids (- 1,8 kg), un tour de taille (- 1,7 cm) et pourcentage de masse grasse (- 1,1 %) plus faibles (p tous ˂ 0,001). Pratiquer le cyclisme plus de 1,5 h/semaine était associé chez les hommes et chez les femmes à un poids (- 4,3 et – 1,4 kg respectivement), un tour de taille (- 4,4 et - 2,1 cm respectivement) et pourcentage de masse grasse (- 2,5 et - 1,9 % respectivement) plus faibles (p tous ˂ 0,001). Les résultats étaient inchangés après ajustement sur l’activité physique liée au ménage ou aux loisirs. 

Conclusion : Ces résultats montrent des différences importantes entre la marche et le cyclisme et leur association avec les indicateurs de la corpulence chez les hommes et chez les femmes. Ils mettent en évidence le besoin de considérer séparément la marche et le cyclisme lors de la mise en place de mesures de santé publique visant la prévention de l’obésité chez l’adulte.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29929198
 


Publications