Connexion
Association entre un indice de qualité nutritionnelle fondé sur le profilage nutritionnel des aliments de la Food Standards Agency et le risque de maladies cardiovasculaires chez des adultes français

Int J Cardiol. 2017 234:22-27

Adriouch S, Julia C, Kesse-Guyot E, Ducrot P, Péneau S, Méjean C, Assmann KE, Deschasaux M, Hercberg S, Touvier M, Fezeu LK.

En France, la mise en place en face avant des emballages du logo nutritionnel 5-couleurs (5-CNL) est actuellement à l’étude en tant qu’outil stratégique permettant aux consommateurs de faire des choix d’aliments plus favorables à la santé. Ce logo est fondé sur le système de profilage nutritionnel des aliments de la British Food Standards Agency (FSA-NPS), reflétant la qualité nutritionnelle globale des aliments. Au niveau individuel, une moyenne pondérée sur l’énergie de tous les scores FSA-NPS des aliments couramment consommés a été élaborée (FSA-NPS DI). Notre objectif était d’étudier l’association prospective entre le FSA-NPS DI et le risque de maladies cardiovasculaires (MCV).
 
Un total de 75801 participants de la cohorte NutriNet-Santé, ayant complété un minimum de 3 enregistrements alimentaires de 24 h au cours des deux premières années de suivi, entre 2009 et 2016, a été inclus dans nos analyses. Des modèles de Cox à risques proportionnels mutlivariables ont été utilisés pour caractériser les associations entre le score FSA-NPS DI et l’incidence des MCV.
 
509 évènements cardiovasculaires majeurs ont été diagnostiqués (262 maladies cardiaques coronariennes et 247 AVC) au cours du suivi. Un score FSA-NPS DI plus élevé, caractérisant un régime alimentaire de moindre qualité, était associé à une augmentation du risque de MCV (HRpour 1 point d’incrément = 1,08 (1,03-1,13) ; HRQ4vs.Q1 = 1,40 (1,06-1,84), PQ4-Q1 = 0,01). Cette association tendait à être plus forte chez les sujets en surpoids (HRpour 1 point d’incrément = 1,12 (1,04-1,19) ; Pinteraction = 0,003).
 
Ces résultats suggèrent qu’un régime alimentaire de plus faible qualité nutritionnelle, tel que reflété par un score FSA-NPS DI plus élevé, pourrait être associé à une augmentation significative du risque de maladie cardiovasculaire, en particulier dans les sous-populations à risque (individus en surpoids) accru de survenue de MCV. Ils supportent la pertinence en santé publique de développer un logo nutritionnel en face avant des emballages basés sur ce score.
 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28258849